logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/07/2017

Prix du livre et talents de patients: 10 ans déjà !

LGetFileAttachment.jpges premiers livres de la sélection 2017 du Prix du livre Paroles de Patients commencent à arriver dans ma boîte à lettres. Ce sont un peu mes devoirs de vacances, des devoirs qui j’aborde avec le sourire pour deux raisons : d’abord parce que les récits-témoignages vécus par l’auteur ou l'un de ses proches sont toujours émouvants, riches en réflexions sur la maladie, le parcours de soin, la vie en général. Ensuite parce que les échanges avec les membres du jury, médecins, psychologues, journalistes, et autres passionnés de lettres, sont joyeux et  passionnants. Je suis donc fière de représenter Notre Temps cette année partenaire de ce prix littéraire pas comme les autres, initié par les entreprises du médicaments

Dix livres sont en compétition, la sélection est à retrouver ici : Bella Ciao de Marielle Gallet (éditions Grasset) ; Cancer Rhapsodie de Michel Richard (éditions JC Lattès) ; Comme d’habitude de Cécile Pivot (éditions Calmann-Lévy) ; Gabin Sans Limites de Laurent Savard (éditions PAYOT) ; Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson (éditions Gallimard) ; Le Baiser de l’ouragan de Marine de Nicola (éditions Ring) ; Le Perroquet de Espé (éditions Glénat) ; Winter Is Coming de Pierre Jourde (éditions Gallimard) ; Drôles de bulles d’Emmanuelle Rousseau (éditions Salvator) et Seper Héro de Marine Barnérias (éditions Flammarion). Leur point commun : le dépassement de soi, ou comment en luttant contre la maladie, l’épreuve s’est transformée en aventure. L’un d’entre-eux sera récompensé le 12 octobre 2017.

À vous de jouer pour le second Prix, appelé Talents de patients, créé en 2014 pour les patients, et qui met à l’honneur toutes les formes d’expression : peintures, photos, poèmes et livres auto-publiés, dessins, romans graphiques, BD, journaux de bord, vidéos, films, chants, œuvres numériques… Les candidats ont jusqu’au 31 juillet 2017 pour postuler. Deux prix seront attribués, l’un choisi par un jury constitué de précédents lauréats et de professionnels de santé, le second désigné par le vote « coup de cœur » des internautes via Facebook du 11 au 22 septembre prochains. Si vous vivez des moments intenses autour de la maladie ou du handicap et que vous n’avez encore jamais fait connaitre vos productions, c’est le moment. Les inscriptions sont ouvertes en ligne en cliquant ici. Tout le monde peut participer !

Bel été à chacun de vous, une pensée spéciale à ceux qui combattent la maladie.

30/05/2017

Un témoignage précieux sur Alzheimer

Aj-y-pense-et-puis-j-oublie-9782889440276_0.jpgnnie-Claude Nakau aime le Japon, le raffinement des aquarelles, la beauté des mots qui s'enchaînent, la nature et tout spécialement la forêt, et plus que tout la joie intense d'être libre et autonome. De tout cela elle parle beaucoup dans le livre étonnant qu'elle vient de publier, "J'y pense et puis j'oublie". Si je l'évoque dans un blog consacré à la santé, c'est sans surprise parce qu'il y est aussi question de maladie, une maladie peu connue baptisée syndrome de Benson, une variante de la maladie d'Alzheimer qui s'attaque d'abord à la vue avant d'entraîner le cerveau dans la confusion. Des livres de témoignages sur Alzheimer, il s'en écrit beaucoup, mais celui-ci a trois particularités qui lui donnent tout son intérêt.

Il souligne d'abord l'importance de trouver un diagnostic pour pouvoir se battre contre la maladie, même quand les médicaments manquent: il a fallu quinze ans pour mettre un nom sur les symptômes bizarres dont l'auteur souffrait, et longtemps son entourage a pu avoir du mal à comprendre que ne pas savoir ne signifiait pas qu'il n'y avait pas de problème.

Ensuite, parce qu'il s'agit d'une variante, la maladie a laissé à Annie-Claude la possibilité de décrire avec précision ce qu'elle ressent au fur et à mesure de l'apparition des symptômes. Voilà une occasion formidable pour nous, aidants, d'entrer dans ses pensées, de comprendre pourquoi notre bonne volonté peut tomber à côté de la plaque, pourquoi à force de vouloir protéger nos proches, nous risquens de les mettre sous cloche et de les empêcher de vivre... La famille d'Annie-Claude, conjoint, sœur, neveux et nièces, est à ce titre exemplaire d'attentions et d'affection.

Enfin parce qu'on gagne très vite au fil des pages une amie: la franchise de l'auteur, son regard lucide et joyeux sur la vie nous vivifie, nous aide à poser un regard juste sur les accidents de santé, sur les maladies, y compris évolutives, sur l'intérêt de ne pas se laisser emporter par la peur ou la colère. "Je dois tout réapprendre tous les 15 jours" dit-elle sans se décourager. Bien décidée à vivre chaque minute. Je recommande ce livre!

 "J'y pense et puis j'oublie" Ed Slatkine & Cie mars 2017, Annie-Claude Nakau avec Marie Bernard 17€

23/05/2017

Palme d’or pour l’OMS !

Apolio-vaccination-fotolia.jpginsi, la polio pourrait disparaitre de la planète en 2017 ? La bonne nouvelle m’évoque instantanément  la démarche claudicante d’un ami, paralysé d’une jambe pour être passé entre les mailles d’une vaccination devenue obligatoire en France en 1964. Comme 40 000 personnes dans l’hexagone, il a dû apprendre à vivre avec les séquelles de cette maladie qui attaque le système nerveux. Pas de traitement pour guérir, seule la prévention protège des complications de ce virus si contagieux.

Nous sommes passés de 350 000 cas dans le monde en 1988 à un seul depuis janvier 2017 : quel fierté pour l’Organisation Mondiale de la Santé et tous ceux – personnel médical, associations, laboratoires pharmaceutiques… - qui lui ont déclaré la guerre via la plus grande campagne mondiale de vaccination de tous les temps! La polio est presque éradiquée ? A condition de rester vigilant, insiste l’OMS…

Une raison de plus de prendre à bras le corps le débat sur la vaccination, si vif au pays de Pasteur : démêler le vrai du faux, modifier les compositions qui posent problème et remettre sur le marché les produits en rupture de stocks. Aucun de nos enfants n’a été touché en France depuis 1990 ? L’espoir aujourd’hui est qu’il en soit de même pour tous les enfants du monde ! L’histoire formidable de ce vaccin gagnant sera bientôt racontée au cinéma dans un biopic "The Impossible War" soutenu par le producteur d’Imitation Game. Sans attendre, je décerne la Palme d’Or à l’OMS pour ce succès de santé publique !

Cette chronique a également été publiée dans Notre Temps Santé

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique