logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/04/2016

Free to run : le film qui donne de l’énergie

F370561.jpglash-back dans les années 1960 ou 1970 : qui parmi vous chaussait déjà ses baskets pour courir?  Pas grand-monde, tant ce sport aujourd’hui si populaire, semblait alors réservé à la compétition. C’est ce que raconte le film «Free to run» sur les écrans à partir du 13 avril. Bien ficelé et tonique comme un coureur attaquant un marathon, il donne la parole à ces amoureux du sport séduits par une activité quasi gratuite (une paire de chaussures suffit), qui favorise le dépassement de soi avec ou sans sens de la compétition, et apporte un infini bien-être.  « À l’époque, nous passions pour des cinglés », raconte l’un d’eux avec un grand sourire. D’autres se souviennent avoir été traité de « farfelus, fous, bêtes curieuses ». Ne parlons pas des femmes, qui ont dû se battre là aussi deux fois plus pour imposer leur présence et pas seulement dans les compétitions. Saviez-vous que les femmes ont été interdites de Jeux Olympiques dans la discipline de 1928  à 1960 au motif qu’elles étaient physiquement trop faibles ? Aux États-Unis, en France, en Suisse, aujourd’hui sexagénaires ou septuagénaires, ces coureurs de la première heure racontent la montée de l’engouement pour le jogging du dimanche, devenu un phénomène de société et une passion universelle, et son impact sur l’évolution des mentalités. Et sur leurs vies aussi : la confiance en soi que la course leur a apporté, le plaisir de partager l’activité avec des hommes et des femmes de tous âges, de tous milieux… Un sport qui fait du bien au moral et au corps. "Free to run", libre de courir en français, un documentaire qui donne envie de sortir ses baskets et d’aller humer le bon air du printemps. En petites foulées…

Free to run, de Pierre Morath. Sortie nationale le 13 avril 2016

 

06/06/2014

Des auto-tests pour éviter le risque de chutes… dès 45 ans !?!

femme-sport-en-ligne-équilibre.jpgL’Académie de Médecine vient d’émettre de nouvelles recommandations pour prévenir le risque de chute chez les seniors. Bonne idée, car aujourd’hui, passé 65 ans, une personne sur trois chute chaque année. Passé 80 ans, la proportion passe à une personne sur deux. Et ces chutes sont la première cause de fractures, avec des conséquences souvent importantes sur la perte d’autonomie…  

Mais surprise, ses conseils s’adressent aux très jeunes seniors, puisque les autotests qui doivent nous aider à mesurer notre équilibre sont à pratiquer… dès 45 ans !

Les messages de prévention de la Haute Autorité de Santé visent les septuagénaires, voire les octogénaires. C’est beaucoup trop tard, selon l’Académie de Médecine qui estime qu’il faut s’en préoccuper bien avant d’être tombé pour la première fois. Le bon moment, c’est à l’âge où la presbytie s’installe, soit vers 45 ans, nous disent les sages. Ce qui leur a valu des réactions amusées de quelques médecins, estimant qu’à cet âge on est surtout mobilisé pour « faire tomber les filles », ou conseillant à l’Académie de généraliser ces autotests dès l’école primaire…

Nul ne pourra accuser l’Académie de manquer de bon sens. Jugez plutôt : son  premier conseil est de réaliser un bilan ophtalmologique et d’ajuster sa correction visuelle dès qu’on ressent le besoin de tendre les bras pour lire. Sa seconde recommandation est de réaliser des autoévaluations régulières de l’équilibre. En pratique, il s’agit de rester en appui sur un pied puis sur l’autre, les yeux ouverts, durant cinq secondes au minimum. Puis, deuxième exercice, avec un chronomètre, de parcourir une distance de quatre mètres en moins de quatre secondes. Cela vous semble facile ? Tant mieux ! Sinon, c’est en effet que quelque chose ne va pas. Mieux vaut alors consulter son généraliste, qui pourra orienter vers un médecin spécialisé en ORL, médecine physique, chirurgie orthopédique ou neurologie.

L’Académie rappelle que la prévention des chutes passe par la pratique régulière d’une activité physique, une alimentation équilibrée et des activités sociales, ludiques, professionnelles ou associatives, afin de maintenir tout au long de la vie une activité intellectuelle. Et recommande enfin de se méfier (et de ne pas abuser) de l’usage de médicaments anxiolytiques et hypnotiques. Du bon sens, toujours du bon sens…

06/01/2014

De bonnes résolutions pour 2014

 

Arreterdefumer.jpgAn neuf, page blanche devant nous, qui donne envie de démarrer de jolies choses… La tradition des bonnes résolutions a du bon. La Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique vient de publier pour la troisième année consécutive son Baromètre Sport-Santé.

Arrêter de fumer n’arrive absolument pas en tête des résolutions des Français. Face à la morosité ambiante, la priorité est de s’accorder des « moments de détente ». Le top 4 pour 2014 :

1.  Se réserver de vrais moments de détente (38%)

2.  Faire du sport (34%)

3.  Prendre davantage soin de son corps (29%)

4.  Passer plus de temps avec ses amis, sa famille (28%) 

L’an dernier, pratiquer plus de sport arrivait en tête. Cette année, les français se sentent (un peu) en meilleure forme et s'attribuent la note de 6,2/10 en moyenne (5,8/10 l'an dernier). Dans le détail des chiffres, surprise, les personnes se sentant en meilleure forme sont les plus de 55 ans (6,4/10) et les plus de 65 ans (6,5/10), quasiment au même niveau que les 15/24 ans (6,6/10), devant les 34/55 ans (en dessous de 6/10). Et bien sûr, plus on est actif, mieux on se sent en forme : les personnes pratiquant 2h d’activité par semaine s'attribuent la note de 6,4/10 ; 3 à 4h : 6,8/10 ; 5h et plus : 7/10.

Ultime question du sondage : interrogés sur leurs bonnes résolutions de l’année dernière, une personne sur quatre affirme avoir pris de bonnes résolutions et estime globalement avoir réussi à les tenir. Bravo !  

(Enquête Ipsos réalisée du 11 au 18 décembre 2013 auprès de plus de 1000 personnes)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique