logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/12/2012

J – 25 pour le Bisphénol A (BPA)

 

3986903377.jpgOu pour être plus précise, J-25 pour « le bisphénol A présent dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de moins de trois ans ». Les autres seront protégés plus tard hélas. Le BPA est une substance chimique qu’on retrouve dans la composition des bouteilles en plastique rigide et à l’intérieur des boîtes de conserve et des canettes de boissons. On connait aujourd’hui son impact négatif sur le développement du cerveau, et son rôle dans le cancer du sein et le cancer de la prostate, entre autre. Il fait partie de la grande famille des perturbateurs endocriniens...


...qui ont le chic pour bouleverser l’équilibre de notre organisme. Avec des effets qui ne sont pas forcément liés à la quantité absorbée, ce serait trop simple, et qui peuvent mettre des années à apparaître, ce qui complique encore les choses . Il arrive même qu’ils se transmettent aux générations suivantes, le triste exemple du distilben est là pour nous le rappeler.

J-30 donc pour nos petits, particulièrement fragiles, puisque les biberons et autres contenants alimentaires sont désormais interdits en Europe à partir du 1er janvier 2013. C’est une bonne nouvelle, même si les toxicologues rappellent que les fœtus continueront à être exposés in utero lorsque les futures mamans repeindront le berceau avec de la peinture toxique, passeront au micro onde leur repas dans un plat en plastique, ou boiront une cannette de soda. Passez le message !

Les scientifiques poursuivent actuellement leurs travaux sur les effets de ces produits chimiques sur la santé. En attendant la disparition du marché de ces substances peu recommandables, il est possible de réduire notre exposition. Le Réseau Santé Environnement, qui rassemble des professionnels de la santé et des associations de santé, propose six mesures simples pour se protéger, je les partage avec vous avec plaisir. A votre santé !

 1 . Évitez les conserves Le BPA et les phtalates migrent depuis le revêtement intérieur des boîtes de conserve et des emballages plastiques, puis pénètrent dans les aliments et les boissons. Bien entendu, il n’est pas réaliste de faire systématiquement l’impasse sur tous les emballages alimentaires: faites toutefois, autant que possible, le choix d’aliments frais ou surgelés en lieu et place des aliments en conserve.

 2 . Mangez chez vous   Des études ont démontré que les personnes qui prennent davantage de repas à l’extérieur présentent des taux de BPA plus élevés. Afin de réduire votre exposition, arrangez vous pour cuisiner plus souvent chez vous et utilisez des produits frais. Si vous êtes effectivement amené(e) à manger à l’extérieur, choisissez des restaurants qui servent des produits frais.

 3 . Veillez aux modes de stockage Les aliments et les boissons stockés dans du plastique concentrent les substances chimiques contenues dans les boîtes et les barquettes, tout particulièrement si les aliments sont gras ou acides. A l’avenir, efforcez-vous plutôt de stocker vos restes de repas dans des récipients en verre ou en inox.

4 . Evitez le plastique au four micro-ondes Les élévations de températures augmentent le taux de produits chimiques qui migrent vers les aliments et les boissons. Lors du passage d’aliments au four micro-ondes, il est donc indispensable d’utiliser des récipients en verre résistant à la chaleur, type Pyrex, ou en céramique ; l’alternative consiste à réchauffer les aliments sur la plaque de cuisson. La mention « Compatible micro-ondes » signifie que le récipient peut effectivement passer au four micro-ondes, mais n’exclut en aucun cas les risques pour votre santé.

5 . Passez votre café à l’ancienne Il est tout à fait possible que les cafetières électriques automatiques aient du BPA et des phtalates dans leurs bacs plastique et leurs tubulures. Quand vous passez votre café, arrangez-vous pour utiliser une cafetière à piston : vous vous ferez plaisir sans absorber de BPA.

6 . Passez à l’action Chacun d’entre nous peut, bien sûr, prendre les mesures qui s’imposent pour réduire sa propre exposition. Mais il est important de se regrouper et d’agir ensemble pour réclamer des emballages alimentaires qui soient plus sains pour tout un chacun.

Breast Cancer Fund et Safer Chemicals, Health Families mènent aux Etats-Unis des actions concertées au plan national afin que les substances chimiques suspectes soient supprimées des emballages alimentaires et de tout autre type de produit.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique