logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/12/2013

Quand la sécurité sociale gronde les malades

arret-travail.jpgÉtonnante procédure mise en place par la sécurité sociale. Le courrier qui m'est parvenu cette semaine émane bien de l'assurance maladie, pas de doute, et explique d'un ton bienveillant s'intéresser à la santé de l'assuré. Jusque-là rien de choquant. Et pourtant... "Vous avez bénéficié de trois arrêts de travail pour cause de maladie au cours de la dernière année, explique le courrier. Dans l’éventualité d’un nouvel arrêt, le médecin conseil pourra prendre contact et vérifier si ces arrêts sont une réponse adaptée à votre état de santé".

A la lecture de ces lignes, je me suis frotté les yeux: suis-je devenue parano, ou y lisez-vous comme moi une remontrance déguisée, une espèce de suspicion a-priori d'une possible fraude à l'arrêt maladie et à la solidarité nationale, une invitation à bien réfléchir avant d'accepter de s'arrêter de travailler si notre état  de santé le nécessitait? Car rassurez moi, c'est bien le médecin qui décide ce qu'il pense le mieux pour son patient n'est-ce-pas? Le malade ne peut s'auto-prescrire l'ordre de rester à la maison le temps d'être en état de reprendre le chemin du travail ou de l'école?   

Comment la personne malade ou handicapée peut-elle recevoir un tel courrier autrement qu'en se sentant coupable de faire porter à la collectivité sa faiblesse physique ou morale? Au risque à l'avenir de faire taire ses symptômes, et d'aggraver peut-être sa maladie? S'arrêter, c'est aussi une façon d'éviter de voir ses symptômes prendre de l'ampleur, c'est une forme de prévention des complications...

On se doute bien de l'objectif de la démarche: lutter contre les arrêts abusifs. Et il est normal qu'une institution comme l'assurance maladie réalise des contrôles et s'assure que les règles sont respectées. Mais dans quel cerveau a pu germer l'idée d'envoyer ce courrier au malade plutôt qu'au médecin prescripteur? Ce serait sûrement plus efficace, et plus juste : "Cher médecin, vous avez prescrit un arrêt maladie à votre patient Mr X qui a donc cumulé x arrêts au cours de la dernière année"... Cela aurait un intérêt informatif, les arrêts pouvant être signés d'un autre médecin spécialiste ou d'un urgentiste à l'hôpital. Il ne serait pas choquant que le médecin généraliste en soit informé, pour avoir une vision globale de la santé de son patient. Alors oui, un tel courrier aurait un sens, et pourrait permettre d'envisager un traitement différent, une prévention ciblée, des examens complémentaires, pour améliorer l'état de santé de l'intéressé.

L'assurance maladie s'est trompée d'adresse, et quelque chose me dit qu'elle le sait au fond d'elle. Pour preuve cette petite ligne au bas de la page: « Les observations ont été réalisées au moyen d’un traitement automatisé. Le droit de contester les raisonnements utilisés peut être exercé auprès du Directeur Général de la CPAM ». En médecine, les robots peuvent rendre des services, ils l'ont prouvé. Mais en gestion humaine, pitié, remettez-nous des têtes pensantes!

Commentaires

Non , non, il n'y a pas erreur .
Les médecins sont bien " breeffés" pour donner des arrêts de travail au compte-goutte . mais vous ne pouvez pas être malade plus de XX fois dans l'année , sinon ... gare aux contrôles , voir représailles !
Et si ! pourtant , on peut être "vraiment" malade plusieurs fois dans l'année ... Mais mal vous en prend . Car vous risquez de voir votre état empirer...
Ma fille travaille à la SS , fait 45 heures de travail sur place ( payé 35 + les RTT) , mais doit emmener du travail chez elle pour réussir à faire le travail de TROIS postes à la fois . Et elle craque , maigrit etc etc .. au mépris de sa santé et du reste (enfants et mari ) , sa toubib ne voit rien et n'entend rien ...Pas d'arrêt! Elle a pourtant fait une dépression , et reste fragile .
Et pourtant , dans cet établissement , il y a eu TROIS suicides dus au surcroit de travail , au harcèlement des hauts cadres . Bien sûr , personne ne doit en parler , hors de l'entreprise . Mais , moi, je n'en fais pas partie et je m'inquiète pour elle .. N'ai-je pas de raisons ????

Écrit par : nanne | 30/12/2013

que de clichés dans ce courrier !!!
j'ai connu des employés qui perdaient leur temps de travail à la machine à café ou au fumoir (devant l'entreprise)et qui n'arrivait pas à organiser leur temps de travail... sans parler du temps perdu dans les réunionites inutiles, ce n'est pas le nombre de personnes mais la qualité et la compétence qui permet de gérer une équipe !!!

Écrit par : cher | 02/01/2014

Si vous appelez cliché le travail de ma fille ??? vous ne la connaissez pas et vous vous permettez de juger !
Ce n'est pas son genre ni son habitude de passer son temps au fumoir ou dehors ... et vous avez travailler à la SS ???? Vous connaissez les rouages de ces grosses machine ???
J'ai travaillé dans un organisme similaire ( MSA) et j'en suis sortie broyée , jusqu'à la démission ..9 ans avant la retraite !!!
Qu'est-ce vous croyez ?? qu'on se tourne les pouces ??
Vous êtes bourré(e) de préjugés ...

Écrit par : nanne | 02/01/2014

bonjour, non, non, la c.p.a.m a raison, j'ai l'impression que vous regardez la situation (arrêt de travail) les yeux fermés, car non seulement il y a arrêt de travail, mais, certaines fois, c'est suivi d'une facilité pour certaines démarches, ou travaux chez soi d'importances.

Écrit par : le sambucien | 02/01/2014

Éternel cliché de l’arrêt de travail qui sert a faire des travaux chez soi. Si la cpam a raison de surveiller, là ou elle se trompe c'est sur le destinataire c'est effectivement les médecins qui donnent les arrêts de travail. Votre réflexion fait penser a une personne qui comme moi a une bonne santé mais tous le monde n'a pas la même chance et mettre tous le monde dans le même sac que les fraudeurs me parait un manque de jugement grave.

Écrit par : christophe | 02/01/2014

Ce courrier de la CPAM ne me choque pas. Cette procédure s'appelle la "chasse aux anomalies" et est pratiquée dans toute activité bien gérée, même bénévole.
Il ne s'agit pas d'une mesure vexatoire mais d'une mise en garde : il y a quelque chose d'anormal dans votre vie. En effet, de mon expérience, il n'est pas fréquent qu'une personne dans la force de l'âge ait besoin d'arrêt maladie 3 fois dans la même année, et c'est donc une situation qui mérite attention. Naturellement ce peut être de la fraude, mais aussi un état de santé chancelant. Ce que l'on peut reprocher à cette lettre serait de ne pas proposer une consultation pour un bilan de santé préventif. C'est d'ailleurs un gros défaut de notre système de santé qui s'attache plus au curatif qu'au préventif.
Quant à envoyer le courrier au médecin, c'est ignorer le phénomène de nomadisme médical, où certains patients passent d'un médecin à l'autre, en particulier s'il n'accorde pas, avec une certaine complaisance, des arrêts de travail de durée correspondant aux souhaits du client. D'ailleurs l'assurance maladie suit depuis déjà de nombreuses années les activités des médecins et leur adresse des mises en garde en cas de prescriptions excessives par rapport à la moyenne des médecins.

Quant à la personne qui travaille à "la SS", et qui fait le travail de 3 personnes, je lui rappelle qu'il existe des syndicats qui se feraient un plaisir de l'aider à se défendre et à obtenir des conditions de travail plus raisonnables. Il faut arrêter de se plaindre et avoir le courage de redresser l'échine ! Si c'est justifié, naturellement !

Écrit par : Jean-Louis Py | 02/01/2014

les syndicats? cher monsieur, c'est la Tutelle qui décide du quota de remplacement des départs en retraite et pas les syndicats.Eux ne sont là que pour prendre acte, point.

Écrit par : Jean Bonnaud | 02/01/2014

J'ai reçu ce genre de courrier. Ma première pensée à été, " je vais être pénalisé". Je reviends d'une dépression, avec des anxiolitiques que je viens de terminer. Heureusement que en ce moment je positive car un tel courrier peut encore angoissé la personne. L'état veut la retraite à 62 ans, la sécu n'a pas fini d'envoyer ce genre de courrier. J'ai 58 ans bien entamé et j'ai un travail pénible, je me fatigue beaucoup plus vite et j'ai un handicap la surdité et je travaille dans une usine bruyante. Je crois que mes arrêts sont bien mérités.

Écrit par : marianna | 02/01/2014

@Cher,
témoin des pauses à ralonge des employés de Sécu que vous vilipendez, vous n'aviez rien d'autre à faire? c'est avec des commentaires tels que les vôtres que se forgent les clichés et les idées reçues que vous dénoncez! soyez un tant soit peu honnête et logique et épargnez nous votre diatribe absurde.
Au plaisir de ne pas vous lire.

Écrit par : Jean Bonnaud | 02/01/2014

Merci de votre soutien , en quelque sorte !

Écrit par : nanne | 02/01/2014

j' ai la volonté de travailler depuis dix ans bien que je sois malade . d'autre à ma place restent chez eux .quand j'ai des crises je m'arrette et se n'est pas par plaisir . en culpabilisant les personnes ils travaillent malgré la souffrance , la depression, et un jour on craque pour de bon . il y a des filous mais ce n'est pas la généralité . les ouvriers ne sont corvéables à merci si ont veut qu'il soient en bonne santé ils faut des repos et des heures de travail décentes

Écrit par : patricia | 02/01/2014

Ok la sécu n'est plus en phase avec la réalité. Elle a la facilité de déléguer un médecin si elle soupçonne une fraude, mais garde t elle ses médecins à rien faire? Mais ne devrait elle pas faire plus de preventif, elle ne propose jamais de bilan de santé, en 45 ans de travail, je n'en ai pas eu un seul.
Que fait elle sur les frais remboursés aux étrangers hospitalisés sous de fausses cartes vital ? aux retraites versées à l'étrangé sans vérification des nombreux centenaires?
A mon époque, il n'y avait aucune pose café et le temps du casse croûte était décompté du temps de travail.
MBH le 02/01/2014

Écrit par : Maurice le Lion | 02/01/2014

-"on ne propose jamais de bilan de santé" dites vous! sauf qu'il suffit d'en faire la demande à la CPAM; forcement si vous ne vous renseignez pas , vous l'ignorez.
-de votre temps on "décomptait le temps de casse-croûte du temps de travail"; c'est toujours comme ça cher monsieur; lorsque l'on part en pause déjeuner le temps de travail s'interrompt et reprends au retour de pause.
Quand aux fraudes à la carte VITALE la photo sur celle-ci en a réduit le nombre même si le problème subsiste.
Le seul point sur lequel je suis d'accord c'est l'absence de vérification du certificat de vie des retraités résidants dans certains pays ; à moins de charger du personnel des ambassades de ces pays de vérifier, je ne vois pas de solution efficace.

Écrit par : Jean Bonnaud | 03/01/2014

arreter de de regarder ce que la France sert aux étrangers vous vous gargarisez de votre haine de la différence . dans l'hypothèse ou vous n'auriez plus d immigrés ou de descendantes d'immigrés vous trouveriez encore "un différent " pour en faire un bouc émissaire

Écrit par : patricia | 02/01/2014

Ce qui est fort dommage, c'est que comme d'habitude ce sont les gens honnêtes qui trinquent ! Eux sont inquiets de recevoir ce genre de courrier ! Les personnes qui ont des maladies imaginaires (et il y en a un paquet !) ne sont pas inquiets de recevoir ce courrier. Ce n'est pas toujours le médecin qui décide si le patient doit être arrêté, il y a certains individus qui savent y faire ! Mais où va notre société ??

Écrit par : Pascale | 03/01/2014

Face a de tels courriers de la CPAM ,seul un vrai dialogue entre le medecin et son malade
pourrait rassurer celui-ci.Je pense que seul le medecin est capable de repondre a un tel courrier.Les medecins connaissent bien leurs patients et la CPAM doit etre capable de voir s il s agit du DR traitant ou pas.

Écrit par : merlaud | 03/01/2014

bien vu tout les médecins contrôleurs ne sont pas forcément des monstres suspecteurs des malversations de la part des patients

Écrit par : patsykat | 03/01/2014

Quand on est fonctionnaire, on a droit à 90 JOURS DE MALADIE SANS ËTRE SANCTIONNE;;;

Écrit par : topin | 05/01/2014

Effectivement, le courrier que vous avez reçu est tout de même plus que maladroit de leur part. J'ose espérer qu'ils ne l'ont pas envoyé à des personnes très atteintes ou cela devient grave !

Il y a certes des abus (comme toujours lorsque l'on propose quelque chose de bien comme l'assurance santé), mais il y en aura toujours tant que les personnes concernées n'auront pas intégré le fait que leurs actions sont un manque de respect envers ceux qui sont réellement malades et ne peuvent vraiment pas travailler (alors qu'ils le souhaitent !).
Autant dire qu'il va falloir un bon bout de temps !

Écrit par : Marc - Yessod | 17/04/2014

Je ne suis pas contre cette lettre, être en arrêt maladie trois fois par an, ça peut arriver exceptionnellement mais ça ne doit pas être une habitude.

Malheureusement, faire une lettre personnalisée à chaque personne selon sa situation serait beaucoup trop chronophage. Et les abus doivent être stoppés aussi, donc il n'y a pas 36000 solutions..

Écrit par : magnétothérapie | 15/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique