logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/02/2014

L’aphasie complique tout

9782226116840m.jpgA la suite de notre dossier sur l’Accident Vasculaire Cérébral publié dans Notre Temps en février 2014, un lecteur me fait remarquer que je nai pas assez insisté sur une séquelle possible de la maladie. A 70 ans, aphasique depuis vingt ans suite à un AVC, il veut partager avec nous un extrait du livre « Le langage blessé » de Philippe Van Eekhout. Philippe Van Eeckhout est lorthophoniste qui a participé à la rééducation de Jean-Dominique Bauby, l'homme enfermé dans le scaphandre d'un corps inerte qui communiquait par le battement de "papillon" de ses paupières (doù le titre de son livre « Le scaphandre et le papillon » Ed Robert Laffont). Cet orthophoniste signe en effet un beau livre dentretien avec Mona Ozouf, dans lequel il témoigne de la difficulté de sortir de ce monde de silence et de limportance de la rééducation.

Voici l’extrait envoyé par notre lecteur, Michel, que je remercie. Et comme il me le demande, voici le lien pour entrer en contact avec la Fédération Nationale des Aphasiques de France 

« L’aphasie est la perte totale ou partielle de communiquer par oral ou écrit.

Laphasique vit un deuil, celui de sa vie passée. Ses liens avec sa famille sont perturbés, son image sociale a basculé.

L’aphasie complique tout. D’abord de ne plus jouir comme avant du pouvoir miraculeux de nommer les choses. Ne plus jouer avec les mots qui volent, vont, viennent, éveillent, suscitent l’écho et la sympathie. Ne plus avoir le pouvoir d’indignation ou de désaccord, couper la parole. Ne plus comprendre les jeux de mots, habiter sa langue comme une contrée étrangère. Ne plus pouvoir lire les sous-titres des films qui défilent trop vite sur l’écran. Voir la bibliothèque où l’on se déplaçait avec bonheur comme un triste rempart de papier désormais inaccessible. Vivre l’agacement banal de celui qui a un mot sur le bout de la langue et ne le trouve plus, mais à longueur de journée comme un vertige maléfique qui subtilise jusqu’aux mots les plus familiers, les hache menu, les triture, les désarticule… »
Le langage blessé, reparler après un AVC, Philippe Van Eeckhout, Ed Albin Michel 2011 15

Commentaires

j'ai aphasie 2ans j'ai le 2 semaines j'ai othophoniste et j'ecris tout le jour

Écrit par : jacqueline | 16/02/2014

j'ai aphasie 2ans j'ai le 2 semaines j'ai othophoniste et j'ecris tout le jour

Écrit par : jacqueline | 16/02/2014

j'ai aphasie 2ans j'ai le 2 semaines j'ai othophoniste et j'ecris tout le jour

Écrit par : jacqueline | 16/02/2014

Ma maman est devenue aphasique suite à un AVC à l'age de 91 ans. Dans la maison de retraite où elle se trouve depuis, sa difficulté à communiquer la laisse dans une sorte d'enfermement. C'est très difficile pour elle qui reconnait toutes les personnes qu'elle croise, mais n'arrive plus à se faire comprendre. Elle se rend compte de son état et cela l'attriste énormément. Nous, ses enfants, avec l'habitude la comprenons de mieux en mieux (elle est suivie par une orthophoniste) mais cela reste très difficile pour nous tous de voir que certaines personnes la prennent pour une "gâteuse".

Écrit par : Ghislaine | 16/02/2014

je n'ai pas fait d' AVC mais un AIT en avril 2011 et j'ai parfois du mal à trouver mes mots , mots pourtant courant et je fais beaucoup de fautes d' ortographe , j'ai aussi beaucoup de mal à suivre certaines conversations . c'est assez dur à géger ! je ne contrari pas même si je sais que j'ai raison , je n'en ai plus envie !

salutations .
bob

Écrit par : bob | 16/02/2014

Effectivement : c'est certainement difficile d'être victime de ce handicap! Mon mari est de plus en plus "aphasique" , il ne me répond même plus lorsque je lui parle! ses 4 enfants ne le prennent absolument pas en considération et l'abandonnent! cela me rend triste! mais moi-même je perds pied et je sens bien que je ne fait pas ce qu'il faut mais je ne peux plus supporter cette situation! Je n'ai pas rencontré de médecins qui prennent en compte ce handicap et donnent des conseils à la famille! je suis seule à supporter cette vie depuis 8 ans! Je culpabilise aussi et me dit que je n'ai pas à me plaindre (il n'est pas "Alzheimer" !) et ce n'est pas un "enfant" handicapé!!
Merci à tous.

Écrit par : landreau | 16/02/2014

Après mon AVC Je suis aphasique depuis 1994, je ne pouvais plus prononcer un mot mais avec beaucoup de volonté et avec une orthophoniste qui m'a travaillé beaucoup, maintenant je peux me débrouiller et me faire comprendre. Et je peux encore faire des progrès ...
La vie est trop belle pour ne pas s'y attacher..

Écrit par : aline | 16/02/2014

Merci de votre témoignage.
Rester seule complique encore la situation. Pourquoi ne pas contacter la Fédération Nationale des Aphasiques de France tel: 04 76 97 50 82 et www.aphasie.fr?
A savoir aussi: il existe un numéro d'urgence accessible aux personnes sourdes, malentendantes, aphasiques et dysphasiques, le 114 (n° gratuit).
Bon courage.

Écrit par : Agnès Duperrin | 17/02/2014

j'ai 65ans heureusement avec mon mari est 2 enfants est adulte je marche avec le groupe je dis tout le monde que je aphasie

Écrit par : jacqueline | 17/02/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique