logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/05/2014

En toute confiance !

Abaptiste-beaulieu-urgences.jpgu courrier, le témoignage d’un lecteur qui se souvient de ce qui l’a aidé à supporter la maladie de sa femme : « En tout premier, c’est notre confiance dans son équipe médicale… ». Confiance, c’est aussi le mot-clef d’un débat publié dans Notre Temps (N°529 janv 2014) sur nos relations avec nos médecins de famille.

C’est important la confiance. Cette « espérance ferme qui permet de se fier entièrement à quelqu’un ou quelque chose », ce « sentiment de sécurité ». Encore plus important lorsque la vie vous éprouve, et qu’il faut garder toutes ses forces pour vaincre la maladie ou apprivoiser le handicap.

La confiance ne se décrète pas. Elle se gagne. Il me semble que les choses bougent sur ce terrain : comme autant de clignotants verts dans le paysage médical, une petite révolution culturelle souffle un vent d’humanité sur les relations patients-médecins. Cette brise si douce est clairement revendiquée par certains professionnels, notamment de jeunes médecins. Loin de moi l’idée de déclarer une guerre des âges : il y a toujours eu des médecins attentifs, humbles, délicats dans leurs annonces et leurs pratiques. La nouvelle génération revendique désormais cet état d’esprit.

Voyez sur internet la floraison des blogs de médecins, ces « journaux intimes ouverts à tous », et surtout leur succès ! « Oui, nous pouvons nous tromper, oui, vous nous aidez par vos remarques à progresser. Oui, nous allons faire équipe pour mieux vous soigner… », nous disent-ils. Vous  mettez des visages sur ces belles façons de penser ? Votre médecin de famille, votre chirurgien, votre cardiologue ? Ou Baptiste Beaulieu, ce jeune interne qui ambitionne de « réconcilier les soignés et les soignants » par ses chroniques qui lèvent le voile sur les coulisses de l’hôpital. Il en a tiré un livre, captivant, drôle, émouvant (Les 1001 vies des urgences, Ed Fayard oct 2013, 17€).

Se réconcilier… Nous étions donc fâchés ?


Parfois, oui, d’avoir du mal à récupérer un dossier médical, de se sentir peu associé aux décisions nous concernant, de constater que le « il » de « Il va bien, le monsieur ? » s’adresse à nous ou à un proche… Agacé d’un langage trop compliqué, d’une écriture illisible, d’un regard de supériorité… Ce que Baptiste Beaulieu et ses collègues, Dr Sachs, Jaddo, docmaman etc nous glissent à l’oreille, c’est qu’il ne faut pas hésiter à entrer en discussion, à poser des questions, à se faire expliquer les choses, à donner son avis, tranquillement mais fermement. Jusqu’à se sentir en toute confiance.

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique