logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/08/2014

La vie sans carie

Voici une infographie sur les caries qui a le mérite de pointer en quelques chiffres que nous ne sommes pas encore débarrassés de cette maladie microbienne, même si, grâce aux progrès de l’hygiène et à de plus fréquentes visites chez le dentiste, le nombre de caries traitées est en net recul en France.

GetFileAttachment.png

On pense souvent que c’est une maladie de l’enfance, à tort. Il est fréquent, après des années de tranquillité, d’être à nouveau sujet à des caries dentaires passé 50 ou 60 ans. En cause : le phénomène de bouche sèche, souvent lié à la prise de médicaments (contre l’allergie, l’hypertension, la douleur, la dépression, la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer). La parade : boire même sans soif, pratiquer des bains de bouche, ou mâcher du chewing-gum sans sucre pour stimuler la production de salive, qui neutralise l’acidité de la bouche.

Selon l’Association Dentaire Française, la carie est considérée comme l’un des dix premiers fléaux au monde dans le domaine de la santé. L’ADF rappelle les facteurs qui concourent à la formation de caries : le terrain (nous n’avons pas tous la même résistance face à la carie, selon la nature de notre émail et la position de nos dents), l’alimentation (les dents n’aiment pas le sucre présent dans les aliments sucrés mais aussi dans les gâteaux apéritifs, les chips, les céréales… surtout consommés entre les repas), la plaque dentaire… Chaque fois que les trois facteurs (terrain, aliments et plaque dentaire) sont en contact, il y a risque pour les dents. Et l'impact que la carie peut avoir sur notre cœur et notre système cardio-vasculaire en général est aussi sous-estimé...

 

La bonne nouvelle, c’est que si aucune carie ne guérit sans intervention du dentiste, elle évolue lentement. Cela laisse le temps de prendre rendez-vous, et de profiter des examens gratuits proposés par l’assurance maladie, pas seulement aux enfants. Pour nous adultes, il existe aussi des dépistages gratuits périodiques. Une bonne résolution pour la rentrée ?

Agnès Duperrin

 

 

Commentaires

Je ne demande pas mieux que d'aller chez le dentiste, le problème est qu'il faut attendre presque un an pour avoir un rendez-vous chez les meilleurs dentistes.
Pour les autres, vous avez un rendez-vous rapidement et là il faut être sur ses gardes.
On vous trouve toujours une dent à dévitaliser et à couronner bien sûr, ça rapporte plus qu'un amalgame. Nous arrivons à une période catastrophique, plus de dentistes qui veulent bien s'installer dans de petits bourgs (pourtant souvent très charmants) donc le peu qui y résident (les bons je dois ajouter) sont pris d'assaut. L'épouse de mon dentiste fait de la dépression tellement elle était sollicitée. Nous allons devant quoi ? Même problème pour les ophtalmologistes.

Écrit par : Béatrice | 31/08/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique