logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/01/2015

Cryothérapie : un "sauna" glacial à -110° !

Aminata DABOcryotherapie2.jpgUne consœur raconte ce matin dans le Quotidien du Médecin son expérience inédite de « cryothérapie corps entier ». Une thérapie de choc qui consiste à entrer successivement dans trois pièces plongées la première à –10°C, la seconde à –60°C et la dernière à –110°C, où il s’agit de rester 3 minutes. La journaliste Charlotte Pommier a enfilé son équipement : un maillot de bain, des chaussettes sèches, des sabots, un bandeau pour les oreilles, des gants et un masque de chirurgien sur la bouche et le nez, tout doit être parfaitement sec. Ensuite elle décrit  le « tsunami de simulations nerveuses » qu’elle a vécu, dès la porte des –110°C refermée, le souffle coupé, l’invitation à bouger ou danser, le temps d’une chanson : la séance doit être agréable et indolore. Trois minutes plus tard, c’est fini. A la sortie, un temps de repos est prévu, à base d’alternance de bains froids et chauds… La cobaye s’est sentie « à la fois fatiguée, mais aussi stimulée et reposée… », mélange de sensations aussi étrange que la technique !

Pourquoi tout cela, me direz-vous ? Le choc thermique provoque une vasoconstriction et une stimulation des récepteurs thermiques du derme, avec un effet anti-inflammatoire, antalgique et antioxydant, qui accélère la réparation des micro-blessures. La cryothérapie corps complet est aujourd’hui essentiellement utilisée par les sportifs de haut niveau et proposé notamment par l’Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep). Muriel Hurtis, championne d’athlétisme, est la première à m’en avoir parlé, c’était au lendemain des championnats du monde de 2013. Elle se félicitait d’avoir fini la course sans déchirure musculaire : « C’est saisissant, mais cela permet de récupérer vite après l’effort intense de la compétition » racontait la jeune femme enthousiaste.

2015 pourrait voir la technique continuer à prendre de l’essor, celle fois comme outil thérapeutique. Car le grand froid a aussi une action sur la circulation sanguine, le cerveau et la température corporelle (on sort de la pièce très rafraichi, autour de 5-8°C au niveau de l’enveloppe corporelle, mais la température centrale est maintenue) qui pourrait aider à soigner des douleurs chroniques, peut-être des troubles du rythme cardiaque ou de l’humeur, et plus sûrement des affections rhumatologiques. Il est déjà utilisé dans ces domaines, en France et plus encore en Europe du nord. À ce jour, des expériences intéressantes ont été notamment menées dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante, la fibromyalgie et la polyarthrite rhumatoïde. À St Malo, le centre de rééducation fonctionnelle de la Clinique de la Côte d’Émeraude, le propose également contre le stress, la migraine et les troubles du sommeil… Glacialement prometteur!

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique