logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/02/2015

Les cancers pédiatriques mieux pris en compte en 2015 ? Enfin!

Lcancer_de_lenfant_des_progres_considerables_dans_les_traitements.jpge cancer est la deuxième cause de mortalité chez les moins de 15 ans. Effrayant.

D’autant que le chiffre de 80% de survie à 5 ans est une  moyenne qui cache des chiffres extrêmes : 99% des rétinoblastomes guérissent mais moins de 25% des enfants touchés par certaines tumeurs du cerveau comme l’ATRT (tumeurs rhabdoïdes et tératoïdes atypiques) sont encore en vie à deux ans.

Fait-on tout pour sauver ces enfants ? Non, selon les familles qui dénoncent le peu d’intérêt des laboratoires pharmaceutiques et le manque d'innovation sur le sujet. Pourquoi ? C’est simple à comprendre. Un enfant sur 500 parmi les moins de 15 ans est touché, ce n’est pas assez pour l’industrie qui occulte ces maladies difficiles à soigner, très variées et qui rapportent peu. « Aucun laboratoire n’est intéressé par le développement d’une molécule qui n’a pas d’intérêt chez l’adulte », regrette le Dr Michon pédiatre cancérologue, chef du département d’oncologie pédiatrique à l’Institut Curie (Paris). Cela semble cynique, mais c’est la réalité en France, en matière de financement, les dizaines de types de cancers pédiatriques identifiés ne font pas le poids face aux tumeurs de la prostate ou du sein. La recherche en onco-pédiatrie avance donc soutenue par les dons des associations et des familles, et elle pourrait avancer bien plus vite.

La journée internationale 2015 du cancer de l'enfant fait espérer que les choses commencent à bouger. La ministre de la Santé Marisol Touraine a pris clairement position: « Nous mettons en 2015 l’accent sur la lutte contre les cancers pédiatriques ». A l’occasion du bilan d’étape du Plan cancer 2014/2019, la Pr Agnès Buzyn, présidente de l’Institut national du cancer (Inca), a annoncé la mise en place d’un groupe spécifiquement dédié à la recherche clinique pour les moins de 15 ans, la labellisation de six centres d’essais cliniques, et le financement d’un programme de recherche génétique spécifique pour les petits malades dont la tumeur échappe aux traitements actuels. Un vrai coup de pouce et un réel espoir pour venir en aide aux petites victimes.

L’Institut Gustave Roussy, qui a créé en 1950 le 1er service de cancérologie pédiatrique en France, réclame de son côté une loi pour inciter l'industrie pharmaceutique à décliner pour les enfants les médicaments efficaces chez les adultes, comme cela se fait aux Etats-Unis. Le projet de loi du même type discuté à l’automne 2014 en France a été combattu par certains députés qui opposaient recherche pédiatrique et recherche pour adultes. La discussion va-t-elle reprendre ? On ne peut que l’espérer. Parce que la santé ne peut pas se résumer à une affaire de chiffres, et encore moins de chiffre d’affaires. Et que notre société s’honorerait à protéger les plus vulnérables et à donner un avenir à nos petits-enfants, médicalement aussi. 

Commentaires

Je suis tout simplement consternée , choquée d' apprendre ce pourcentage !
Une civilisation qui tue ses enfants , peut elle s' appeler: civilisation????????
Il serait grand temps de réagir !!!
Jusque où ira t on sans réagir?

SCANDALEUX est faible

Écrit par : vion | 23/02/2015

il y a 50 ans,très peu de cancer chez les jeunes,actuellement certain services sont entièrement consacrés à les soigner....ou va notre civilisation dite moderne???

Écrit par : DUBAT | 23/02/2015

bonsoir,
ce n'est pas réel, l'hôpital de Garches (92) a fermé le service des petits atteint de cancer,
en juillet 2014 , un film et des manifestations n'ont rien fait , pourtant ce médecin a évité des amputations à de jeunes enfants , arrêtons tous ces mensonges !


Quatre parents d'enfants atteints d'un cancer font la grève de la faim pour protester contre la fermeture du service de cancérologie de l'hôpital de Garches dans les Hauts-de-Seine.
Ce service soigne les enfants sur lesquels les traitements standards ne fonctionnent pas.
et il est fermé depuis juillet!

Dans son service, le Docteur Nicole Delépine propose des soins personnalisés, adaptés à chaque cas, une thérapie pratiquée aux Etats-Unis qui selon elle a fait ses preuves, elle parle de 80 % de résultats.
Ce docteur a un coeur énorme pour ces enfants, j'ai pu l'a rencontré !
On est tombé dans les bras l'une de l'autre !
Quelqu'un qui s'est dépensé sans compter, avec une équipe en place prête à prendre le relais !

alors pourquoi casser ce service qui fonctionnait bien ?
Encore pour un histoire de gros sous ou on ne tient pas du respect de la vie !
voir le film du docteur : https://youtu.be/Yl8zf61kRHI
bonne écoute, bien à vous, Laly

Écrit par : Laly Berton | 20/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique