logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/11/2015

Le retour en grâce des graisses

Vfotolia_61104524_xs.jpgous aimez le beurre et le fromage ? Bonne nouvelle, vous allez pouvoir continuer à en consommer l’esprit tranquille ! Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, et n’affirmez pas à votre médecin que je vous ai conseillé d’enfiler les tartines généreusement garnies. Non. Simplement, je rentre de la Conférence européenne de nutrition à Berlin, qui confirme le mea culpa des médecins. Ils le reconnaissent aujourd’hui, la diabolisation des graisses depuis trente ans a été pour le moins excessive.

« Ce qui nous a mis la puce à l’oreille, c’est que la diminution de consommation des lipides s’est accompagnée d’une hausse de l’obésité. Preuve qu’en alimentation, les choses ne sont pas si simples…» a expliqué le Pr Philippe Legrand, spécialiste de nutrition humaine à Rennes. Il ajoute, avec un bon sens évident, que c’est le total de l’énergie non dépensée qui est responsable du surpoids. Or certains aliments qui semblent « de base » à certaines personnes sont si riches en énergie qu’il faudrait beaucoup beaucoup beaucoup bouger pour les éliminer, suivez mon regard, c’est le cas notamment des boissons sucrées et des aliments de grignotages. Le rapport avec les graisses ? J’y reviens, mais gardons déjà en tête que consommer moins de graisses, c’est consommer plus de sucres dans la majorité des cas, l’homme et la femme sont ainsi faits… Or ces sucres-là se stockent dans le tissu adipeux d’où il est ensuite bien difficile de les faire sortir…


Revenons à notre gras. Contrairement à ce qui nous a longtemps été expliqué, on sait aujourd’hui que les acides gras saturés ne constituent pas une famille homogène. Les acides gras à chaîne courte par exemple, sont vite utilisés par l’organisme et quasiment pas stockés dans le foie. Ils sont donc sans impact sur le taux de cholestérol, certains de ces acides gras le font même baisser. Ils sont présents dans la matière grasse du lait entre autres. Aucune raison de les bouter hors de notre assiette ! À l’inverse, mieux vaut consommer avec modération un autre acide gras, l'acide palmitique (dans les viandes et les aliments industriels à l'huile de palme). Le Pr Jean Ferrières, chef du service de cardiologie préventive au CHU de Toulouse et responsable pour la France de l’étude MONICA confirme : « Les acides gras saturés ne devraient pas être systématiquement associés à un risque cardio-vasculaire élevé, mais considérés comme faisant partie d’un régime alimentaire équilibré ». MONICA (MONItoring of trends and determinants in CArdiovascular diseases) est un réseau international piloté par l’Organisation Mondiale de la Santé qui cherche à identifier les causes des maladies cardio-vasculaires dans le monde.
Un retour en grâce des acides gras saturés, donc, à condition d’en consommer des quantités raisonnables, adaptées à l’activité physique de chacun. Dans l’assiette, ça donne la possibilité de manger chaque jour en moyenne 20 grammes de beurre, 50 à 60 grammes d’huile (colza, olive…), un yaourt, 200 ml de lait ½ écrémé, une part de fromage, et 120 à 130 grammes des protéines animales (poisson, viande, œufs). Alors que les viandes transformées viennent d’être classées cancérigènes par une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ne plus diaboliser les graisses, c’est une bonne nouvelle, non ?  

Commentaires

Bonne nouvelle pour mon mari,il y a déjà longtemps que j'avais compris....l'excès de haricots verts est aussi néfaste en excès...je crois que tout se joue dans l'enfance et la manière de consommer adulte,beaucoup de personnes se retrouvent avec du cholestérol ou diabète par une mauvaise alimentation.je crois qu'il faudrait plus le dire.Les produits transformés sont dangereux car on ne sait pas toujours ce qui il y a dedans les e...., bien hermetiques, plus des ingrédients mal connus et néfastes non pas pour tous mais pour certaines personnes.nous sommes tous uniques, et les réactions divergent.Notre corps est important.Mais pour avoir eu dans mon entourage des personnes ayant fait des œdèmes et brusquement au régime sans sel,et des personnes ayant du cholestérol et devant faire un régime .
les mauvaises habitudes ont la vie dure.Je pense que de nouveau remettre au goût du jour, le bien vivre, le bien manger et ce serait le meilleur garant d'une population en bonne santé et coûtant moins cher en frais médicaux,l'excès a toujours tuer

Écrit par : Bieuzent | 05/11/2015

on a besoin de tout - ne rien zapper - mais avec modération-

Écrit par : mouzon | 05/11/2015

il faut avant tout moins manger pour cela manger 1/2h avant le repas un petit rien pour couper notre envie de manger parce que la sasiété s'installe 1/2 h aprés la première bouché.
Essayez .....chiche
Pour moi cela a trés bien marché et j'ai diminué de 1/2 les médicaments pour le coeur sans danger.
Le toubib l'a constaté,mais m'a dit qu'il est contre et......pour cause.
Exemple ma tension esy passée de 200 (systo) à 140 et de 90 (dysto) 65/70 et cela sans effort.

Écrit par : barret | 05/11/2015

On a tellement diabolisé les graisses à l'excès que les pauvres charcutiers ne vendent plus que du lard sans gras, sans goût et sans saveur et que des races de porcs nouvelles en élevage intensif, tenant plus du"chien" que du porc ont été créées. Dieu merci certains éleveurs ont relancé le porc blanc de l'Ouest qui ne s'accommode pas de l'élevage intensif , d'une chair savoureuse et bien grasse qui ravit les palais et remet en selle des variétés anciennes en passe de disparaître. Ne pas oublier qu'un bon vin rouge tannique (en quantité raisonnable) diminue les risques de dépôts d'athéromes de cholestérol sur les parois veineuse….

Écrit par : Martin | 05/11/2015

On a tellement diabolisé les graisses à l'excès que les pauvres charcutiers ne vendent plus que du lard sans gras, sans goût et sans saveur et que des races de porcs nouvelles en élevage intensif, tenant plus du"chien" que du porc ont été créées. Dieu merci certains éleveurs ont relancé le porc blanc de l'Ouest qui ne s'accommode pas de l'élevage intensif , d'une chair savoureuse et bien grasse qui ravit les palais et remet en selle des variétés anciennes en passe de disparaître. Ne pas oublier qu'un bon vin rouge tannique (en quantité raisonnable) diminue les risques de dépôts d'athéromes de cholestérol sur les parois veineuse….

Écrit par : Martin | 05/11/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique