logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/11/2015

Commandez votre ballon de lumière contre le cancer!

Lpages-de-la-marche-des-lumieres-dossier-de-presse-avril-2013-institut-curie.jpgMarche des Lumières 2014 - Copyright Anthony Chaumontel (5).JPGMarche des Lumières 2014 - Copyright Anthony Chaumontel.JPGa 3e édition de la Marche des Lumières, grand rassemblement solidaire en faveur de la lutte contre le cancer, devait avoir lieu le 21 novembre au pied de la Tour Eiffel. Cette marche solidaire et nocturne, au cœur de la capitale, rassemble de nombreux participants autour d’un symbole fort: la lumière, synonyme d’espoir et de vie. Le principe est simple: chacun collecte de l’argent auprès de ses proches, et commande son ballon de lumière.
 
L'institut Curie, suite aux événements tragiques qui ont touché Paris vendredi 13 novembre 2015, a pris la décision d’annuler la Marche: "Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien et votre solidarité, valeurs plus que jamais partagées en ces temps de deuil. L’aide précieuse que vous avez apporté, avec cette opération de collecte de don, contribuera à faire avancer la recherche contre le cancer à l’Institut Curie." Et propose une marche "virtuelle" et le partage de photos ou de messages d'espoir #marchedeslumières sur les réseaux sociaux, page facebook Les défis pour Curie et compte twitter.
 
Une recherche que chacun pourra continuer d'accompagner à sa manière, avec l'espoir de voir les choses évoluer de son vivant. Il y a quelques jours, une start-up française, Cellectis, annonçait (en anglais dans ce texte) avoir réussi à guérir une petite fille leucémique échappant à tout traitement, grace à un traitement génétique de nouvelle génération.

Pas étonnant que les seniors répondent au rendez-vous, d’une part parce que ce sont de grands marcheurs, d’autre part car ils sont les premiers concernés par le cancer, l’âge médian du diagnostic étant de 68 ans chez l’homme et de 67 ans chez la femme. A l’Institut Curie, grand centre de recherche et initiateur du projet, 25 %des nouveaux patients ont plus de 70 ans.

Une occasion aussi de rappeler que la marche (et l’activité physique en général) diminue le risque de développer un cancer et même le risque de récidive, d’où le Programme Activ’ d’activité physique adaptée pendant et après les traitements.

09/11/2015

Chapeau, Jeanne!

LJEANNE-PELAT-RESISTE2-545x441.jpga photo sur la couverture du livre qui vient de sortir montre une jolie brune qui pourrait être une étudiante parmi tant d’autres. Mais elle n’est pas une étudiante parmi tant d’autres. Oh, c’est vrai, elle prépare bien un métier, elle veut être journaliste, ce n’est pas moi qui la découragerait, d’autant qu’elle a choisi de faire ses armes à l’ESJ de Lille, comme moi. Mais si elle occupe cette chronique aujourd’hui, c’est que le regard que pose sur la vie Jeanne Pelat, 19 ans, n’est pas tout à fait le même que celui des autres jeunes filles pétillantes et déterminées comme elle. L’explication, c’est cette maladie génétique, une myopathie version non étiquetée, qui l’oblige à vivre avec moins d’insouciance que les autres. D’ailleurs son visage vous dira peut-être quelque chose : elle est engagée dans le Téléthon depuis des années et se retrouve chaque année sur les plateaux de télé pour soutenir la quête de fonds nécessaire au financement de la recherche. « Dans le livre "Résiste! Ma vie dans ce corps que je n’ai pas choisi", elle raconte, elle se livre, elle commente, elle explique, elle décrit, bref elle nous invite à entrer à l’intérieur de son esprit et de sa vie, sans tabou, sans fausse pudeur, sans voyeurisme. À comprendre comment elle se positionne face aux équipes médicales, à la mort, aux petits et aux grands bonheurs…

C’est Bayard, le groupe de presse auquel appartient également Notre Temps, qui lui a proposé l’aventure, et elle s’est lancée. Bayard a eu une bonne idée. Et elle a bien fait d’accepter. En feuilletant son livre, mi biographie-mi réflexions personnelles, j’avais envie de lui faire rencontrer Charlotte de Vilmorin, la lauréate 2015 du Prix Paroles de Patients. Elles auraient tant à se dire…
En prélude au Téléthon 2015, les 4 et 5 décembre prochain, à qui Jeanne a choisi de reverser intégralement ses droits d’auteur, la lecture de ce livre aide à comprendre pourquoi et comment il faut parfois se détacher d’un corps trop encombrant pour réussir à vivre sa vie, c’est vrai à tout âge, et pour Jeanne une vie de jeune femme, avec des amis, des coups de cœur, des aventures, des projets. Et pourquoi il est si important de faire fleurir ces « graines d’espoir, qui portent des noms différents, huit cent gènes identifiés » comme le dit joliment la mère de Jeanne en post-face, et trouver un jour l’antidote à la maladie. Jeanne signe là bien plus qu’un pied de nez à la myopathie, cette maladie qui n’aura réussi à lui ôter ni l’élégance ni l’envie de vivre. Chapeau Jeanne!

Jeanne Pelat « Résiste! Ma vie dans ce corps que je n’ai pas choisi » Éd. Bayard nov 2015 - 14,90€

02/11/2015

Le retour en grâce des graisses

Vfotolia_61104524_xs.jpgous aimez le beurre et le fromage ? Bonne nouvelle, vous allez pouvoir continuer à en consommer l’esprit tranquille ! Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, et n’affirmez pas à votre médecin que je vous ai conseillé d’enfiler les tartines généreusement garnies. Non. Simplement, je rentre de la Conférence européenne de nutrition à Berlin, qui confirme le mea culpa des médecins. Ils le reconnaissent aujourd’hui, la diabolisation des graisses depuis trente ans a été pour le moins excessive.

« Ce qui nous a mis la puce à l’oreille, c’est que la diminution de consommation des lipides s’est accompagnée d’une hausse de l’obésité. Preuve qu’en alimentation, les choses ne sont pas si simples…» a expliqué le Pr Philippe Legrand, spécialiste de nutrition humaine à Rennes. Il ajoute, avec un bon sens évident, que c’est le total de l’énergie non dépensée qui est responsable du surpoids. Or certains aliments qui semblent « de base » à certaines personnes sont si riches en énergie qu’il faudrait beaucoup beaucoup beaucoup bouger pour les éliminer, suivez mon regard, c’est le cas notamment des boissons sucrées et des aliments de grignotages. Le rapport avec les graisses ? J’y reviens, mais gardons déjà en tête que consommer moins de graisses, c’est consommer plus de sucres dans la majorité des cas, l’homme et la femme sont ainsi faits… Or ces sucres-là se stockent dans le tissu adipeux d’où il est ensuite bien difficile de les faire sortir…


Revenons à notre gras. Contrairement à ce qui nous a longtemps été expliqué, on sait aujourd’hui que les acides gras saturés ne constituent pas une famille homogène. Les acides gras à chaîne courte par exemple, sont vite utilisés par l’organisme et quasiment pas stockés dans le foie. Ils sont donc sans impact sur le taux de cholestérol, certains de ces acides gras le font même baisser. Ils sont présents dans la matière grasse du lait entre autres. Aucune raison de les bouter hors de notre assiette ! À l’inverse, mieux vaut consommer avec modération un autre acide gras, l'acide palmitique (dans les viandes et les aliments industriels à l'huile de palme). Le Pr Jean Ferrières, chef du service de cardiologie préventive au CHU de Toulouse et responsable pour la France de l’étude MONICA confirme : « Les acides gras saturés ne devraient pas être systématiquement associés à un risque cardio-vasculaire élevé, mais considérés comme faisant partie d’un régime alimentaire équilibré ». MONICA (MONItoring of trends and determinants in CArdiovascular diseases) est un réseau international piloté par l’Organisation Mondiale de la Santé qui cherche à identifier les causes des maladies cardio-vasculaires dans le monde.
Un retour en grâce des acides gras saturés, donc, à condition d’en consommer des quantités raisonnables, adaptées à l’activité physique de chacun. Dans l’assiette, ça donne la possibilité de manger chaque jour en moyenne 20 grammes de beurre, 50 à 60 grammes d’huile (colza, olive…), un yaourt, 200 ml de lait ½ écrémé, une part de fromage, et 120 à 130 grammes des protéines animales (poisson, viande, œufs). Alors que les viandes transformées viennent d’être classées cancérigènes par une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ne plus diaboliser les graisses, c’est une bonne nouvelle, non ?  

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique