logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/01/2017

Patrizia Paterlini-Bréchot publie « Tuer le cancer »

9782234080461-001-X.jpgNous avons raconté dans Notre Temps l’histoire de cette chercheuse italienne énergique et déterminée, installée en France quasiment depuis le début de sa vie professionnelle, et du test  prometteur qu’elle a mis au point pour détecter le cancer avant même qu’il ne s’installe dans un organe. Aujourd’hui, elle prend la plume et raconte, dans un récit très personnel, les vingt années qui l’ont menée à la conception de cette machine capable de filtrer le sang pour y repérer les cellules tumorales qui y circulent.

La médecine a besoin de coups d’accélérateur, nous en tenons sans doute un avec ce test Iset qui ne nécessite que quelques gouttes de sang pour livrer ses informations. La cancérologie de demain, c’est assurément cela : des tests qui nous diront les particularités de chaque tumeur, et prédiront quel traitement sera efficace pour la combattre. Autrement dit, des techniques nouvelles qui donneront aux équipes médicales les informations permettant d’éviter des chimiothérapies ou radiothérapies inefficaces dans leur cas, mais aussi le moyen de décider si une chirurgie radicale est justifiée ou pas, si oui ou non le cancer vaévoluer et à quelle vitesse, bref d’ajuster la stratégie thérapeutique en fonction de chaque malade. On en est si loin aujourd’hui !

Nous avons besoin de visages pour porter les bonnes nouvelles, Patrizia Paterlini-Bréchot incarne notre espoir de réussir demain à vaincre cette monstrueuse maladie. Elle raconte dans son livre comment elle a mis son test au point, comment il a déjà sauvé la vie à plusieurs gros fumeurs suivis dans le cadre d’une étude par le Professeur Paul Hofmann à Nice : en repérant très tôt le développement d’un cancer du poumon généralement dépisté tardivement chez ce type de patients, ils ont pu recevoir à temps les traitements nécessaires.   

Mais, car il y a un mais, ce livre pointe aussi le risque de mettre en place une médecine à deux vitesses. Car ce test n’est aujourd’hui distribué qu’au compte-gouttes, réservé à ceux qui peuvent se l’offrir. Patrizia Paterlini-Bréchot ne cache pas son prix, 486 euros, non remboursé par l’Assurance maladie. Elle en est convaincue, ce prix fondra lorsque la prescription sera généralisée, et il fera faire de vraies économies en soins, en vies sauvées, en angoisse, en douleurs. Mais à ce jour, pas de prise en charge. Sans doute ce livre s’adresse-t-il aussi aux autorités de santé, qui vont devoir prendre des décisions, pour ce test et ceux qui vont suivre: qui paiera ? À quelle hauteur, prescrits par qui et selon quels critères ? De la réponse à ces questions dépend l’accès à tous à la médecine de demain.

«Tuer le cancer», de Patrizia Paterlini-Bréchot, édition Stock, 250 p, 19,50 €

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique