logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/03/2014

A bicyclette… la lalalala…

C’est plus fort que moi, ces deux mots-là – à bicyclette - , que je les lise ou que je les prononce, me font irrésistiblement fredonner la chanson d’Yves Montant :« Quand on partait de bon matin, quand on allait sur les chemins… ». Imparable pour me mettre de bonne humeur. Pas vous ?


À l’annonce d’un « plan d’action pour les mobilités actives du vélo et de la marche » dévoilé cette semaine par le ministère des Transports, je me suis mise à chanter intérieurement (pour ne pas déranger mes collègues de bureau). Voilà un encouragement pour ceux qui enfourchent leur vélo à chaque occasion, et c’est bien mérité ! À chaque fois que nous laissons nos voitures au parking, nous, cyclistes et marcheurs, participons à améliorer la qualité de l’air de nos villes. Sans compter que nous entretenons notre forme, donc notre santé : cœur, cancer, cerveau, diabète… plus personne ne conteste l’impact positif de l’activité physique régulière sur la santé. C’est bon aussi pour la collectivité.

En selle donc ! De quoi s’agit-il ? De 25 mesures un peu disparates, destinées à faciliter la vie des cyclistes : la généralisation du double-sens pour toutes les rues limitées à 30 km/h (ça marche déjà très bien pour les sens interdits en « zone 30 ») ? Super ! Davantage de garages à vélos près de gares et des entreprises ? Parfait ! Une plus grande fermeté pour garder libres les voies cyclistes souvent transformés en parkings provisoires (l’amende passera de 30 à 135 €) ? Merci. L'expérimentation d'une "indemnité kilométrique vélo", qui permettra aux entreprises volontaires de financer les salariés (25 centimes par kilomètre, évaluée par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) ? Pourquoi pas, même si j’aurais préféré un entretien des vélos, freins, pneus, par des mains expertes dans les garages à vélos.... Et puis, quitte à faire hurler les associations d’automobilistes qui ont déjà fait savoir leur opposition, une évolution du code de la route : vitesse réduite en centre-ville dans les zones de circulation des vélos, obligation de s’arrêter quelques mètres avant un passage piéton pour la bonne visibilité des personnes souhaitant traverser, et autorisation de mordre sur une ligne continue pour dépasser un vélo en cas de bonne visibilité. Du bon sens ! À croire que le ministre envisage de se déplacer en vélo de fonction…

Il suffit de s’être promené en Europe du Nord, notamment au Danemark y compris sous la neige, pour mesurer notre retard sur le sujet. Nos trajets professionnels seront sans doute moins romantiques que les chemins d’Yves Montant, mais c’est toujours bon à prendre…

LPDLP 2[1].jpgA noter la parution dans quelques jours d'un petit livre qui s'annonce amusant et instructif: Le Pouvoir de la pédale, du journaliste Olivier Razemon, ou "Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées". Un essai qui promet "de battre en brèche les idées reçues qui empêchent encore l’essor du vélo et livre un vibrant plaidoyer pour une transition cyclable. Le vélo est un moyen de transport rapide, fiable, bon marché, sain, peu consommateur d’espace, économe en énergie et non polluant. Pour les distances comprises entre 500 mètres et 10 kilomètres, il constitue souvent le mode de déplacement le plus efficace, le plus bénéfique pour la société et aussi le plus agréable."

Le Pouvoir de la pédale, Olivier Razemon, Edition Rue de l’échiquier 15€ (en vente à partir du 27 mars)

 

   
 

15/01/2014

Un vaccin à snifer, j'adore!

Banane.jpgLongtemps les chercheurs ont pensé que le vaccin idéal serait un vaccin banane: croquez dedans et hop, vous voilà protégé. Outre l'avantage d'éviter la piqûre, qui effarouche les petits et certains grands, la banane faciliterait la diffusion du vaccin dans les pays chauds, dans lesquels respecter la chaîne du froid relève parfois du défi voire de la mission impossible. Et rend possible une vaccination de masse, même en l'absence de personnel médical en nombre suffisant

Pas de banane au menu du jour, mais une fragrance à respirer pour se protéger en l'occurrence de la coqueluche. Je parle de fragrance, en fait les chercheurs de l'Inserm devant qui nous sommes heureux de lever notre chapeau, n'ont pas parlé d'odeur mais de mode d'action.   

Les chercheurs du projet européen CHILD-INNOVAC sont parvenus à tester pour la première fois chez l’homme un vaccin bactérien vivant, génétiquement atténué, conçu pour une administration par voie nasale, comme ces médicaments contre le rhume à prendre par le nez. « Ce mode d’administration original rendra le vaccin accessible au plus grand nombre et à moindre coût », explique le coordinateur du projet Camille Locht directeur de recherche à l’Inserm et directeur scientifique à l’Institut Pasteur de Lille. Objectif : améliorer l'efficacité du vaccin contre la coqueluche chez les jeunes enfants, notamment les 0 à 6 mois mal protégés actuellement. La maladie, dont on sous-estime le danger, est en pleine recrudescence au niveau mondial, et notamment dans nos pays développés.

Si la découverte capte l'attention du grand public, c'est qu'on imagine volontiers une déclinaison de ce mode de vaccination. Qui sait, la vaccination contre la grippe, par exemple, serait peut-être plus attractive s'il suffisait de la respirer ?


photo chockies.net

13/01/2014

La grippe ne passera pas par moi

 

courbe Grog 8 1 14.JPGUne image vaut cent mots, c’est bien connu… le schéma tout juste livré par les groupes régionaux et d’observation de la grippe (GROG) parle de lui-même : cette année la grippe circule un peu partout mais bien moins que d’habitude, et c’est une bonne nouvelle, pour qui sait à quel point ce virus est capable de nous plaquer au lit et de pomper toute notre énergie. La courbe basse, c’est l’hiver 2013 / 2014, la haute, celle du pic épidémique de l’an dernier. 

Faut-il y voir le résultat des températures actuelles, qui ne favorisent pas la diffusion du virus, ou l’effet bénéfique de nos bonnes habitudes, lavages de mains consciencieux et éternuement dans nos manches plutôt que dans l’air ? Côté vaccination, pas de révolution en tout cas, mais il est encore temps de profiter du vaccin, nous disent les spécialistes. Selon eux, le retour à l’école de nos petits pourrait signer une augmentation de la circulation du virus…carte grog 08 01 14.JPG 

Sur la carte de France, en vert pas de grippe et en jaune activité sporadique. A la même époque l'an dernier, la carte était orange (activité locale, à rouge (épidémie).

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique