logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/12/2015

Un air moins pollué = moins d'Alzheimer?

LIMG_0709.JPGIMG_0663.JPGa COP21 est l'occasion de mettre des coups de projecteurs sur les travaux des chercheurs mobilisés sur les liens entre environnement et santé. Nul ne nie ces liens désormais, l’OMS estime par exemple que 7 millions de personnes meurent de maladies respiratoires - très liées à l’air respiré - chaque année. Encore faut-il les mesurer pour en connaître l'ampleur.

J'étais invitée à bord du ballon captif installé au bord du périphérique à Paris qui donne à tous les Parisiens une indication en temps réel du niveau de pollution à proximité des axes routiers de la capitale (symbolisés par des petites voitures dessinées sur l’enveloppe du ballon gonflé d’hélium) et de l'air ambiant général (symbolisé par des monuments historiques). Vert, c’est tout bon. Plus ça vire au rouge, plus ça craint. Depuis 2008, il suffit de lever le nez dans le ciel si on passe dans l’Ouest parisien pour connaître la qualité de l’air que nous respirons.

Ce ballon est unique au monde, fruit du partenariat entre la ville de Paris, Air Parif, l'assureur Generali, les chercheurs du CNRS et le fabricant d'instruments de mesure Environnement SA. Dans quelques semaines, l'ozone, substance au pouvoir particulièrement irritant sur les bronches, sera également mesuré sur le site du ballon.

Alors que sait-on de l'impact de la qualité de l'air sur la santé? Eh bien les études ont de quoi faire grimacer. Un air pollué attaque nos poumons, logique, mais aussi notre cœur, car les particules toxiques - particules fines, ozone, oxydes d'azote - se glissent dans le sang et voguent dans le corps. Deux études médicales révélées lors de la COP21 ont également démontré l'impact sur les maladies du système nerveux central et les maladies neuro-pathologiques. On parle ici de la maladie d'Alzheimer et de l'autisme entre autres. L’étude suédoise révèle une corrélation nette entre pollution de l’air et fréquence des démences. L’étude américaine note que plus l’air est saturé en carbone noir, polluant lié au transport routier et aérien comme les particules fines, moins les performances en mémoire, attention, langage etc sont bonnes. L’explication, schématiquement, serait que ces toxiques passent la fine barrière entre le sang et le cerveau appelée barrière hémato-encéphalique, et créent une inflammation dans le cerveau favorisant la maladie.

Une raison de plus de prendre son vélo, ses pieds ou les transports en commun pour se déplacer, de baisser un peu le chauffage, de préférer les aliments de saison et de proximité, bref de faire tout ce qui est à notre portée pour améliorer l’air que nous respirons, comme nos enfants et nos parents, et de concrétiser ainsi l'accord signé lors de la COP21!

17/11/2015

Commandez votre ballon de lumière contre le cancer!

Lpages-de-la-marche-des-lumieres-dossier-de-presse-avril-2013-institut-curie.jpgMarche des Lumières 2014 - Copyright Anthony Chaumontel (5).JPGMarche des Lumières 2014 - Copyright Anthony Chaumontel.JPGa 3e édition de la Marche des Lumières, grand rassemblement solidaire en faveur de la lutte contre le cancer, devait avoir lieu le 21 novembre au pied de la Tour Eiffel. Cette marche solidaire et nocturne, au cœur de la capitale, rassemble de nombreux participants autour d’un symbole fort: la lumière, synonyme d’espoir et de vie. Le principe est simple: chacun collecte de l’argent auprès de ses proches, et commande son ballon de lumière.
 
L'institut Curie, suite aux événements tragiques qui ont touché Paris vendredi 13 novembre 2015, a pris la décision d’annuler la Marche: "Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien et votre solidarité, valeurs plus que jamais partagées en ces temps de deuil. L’aide précieuse que vous avez apporté, avec cette opération de collecte de don, contribuera à faire avancer la recherche contre le cancer à l’Institut Curie." Et propose une marche "virtuelle" et le partage de photos ou de messages d'espoir #marchedeslumières sur les réseaux sociaux, page facebook Les défis pour Curie et compte twitter.
 
Une recherche que chacun pourra continuer d'accompagner à sa manière, avec l'espoir de voir les choses évoluer de son vivant. Il y a quelques jours, une start-up française, Cellectis, annonçait (en anglais dans ce texte) avoir réussi à guérir une petite fille leucémique échappant à tout traitement, grace à un traitement génétique de nouvelle génération.

Pas étonnant que les seniors répondent au rendez-vous, d’une part parce que ce sont de grands marcheurs, d’autre part car ils sont les premiers concernés par le cancer, l’âge médian du diagnostic étant de 68 ans chez l’homme et de 67 ans chez la femme. A l’Institut Curie, grand centre de recherche et initiateur du projet, 25 %des nouveaux patients ont plus de 70 ans.

Une occasion aussi de rappeler que la marche (et l’activité physique en général) diminue le risque de développer un cancer et même le risque de récidive, d’où le Programme Activ’ d’activité physique adaptée pendant et après les traitements.

09/11/2015

Chapeau, Jeanne!

LJEANNE-PELAT-RESISTE2-545x441.jpga photo sur la couverture du livre qui vient de sortir montre une jolie brune qui pourrait être une étudiante parmi tant d’autres. Mais elle n’est pas une étudiante parmi tant d’autres. Oh, c’est vrai, elle prépare bien un métier, elle veut être journaliste, ce n’est pas moi qui la découragerait, d’autant qu’elle a choisi de faire ses armes à l’ESJ de Lille, comme moi. Mais si elle occupe cette chronique aujourd’hui, c’est que le regard que pose sur la vie Jeanne Pelat, 19 ans, n’est pas tout à fait le même que celui des autres jeunes filles pétillantes et déterminées comme elle. L’explication, c’est cette maladie génétique, une myopathie version non étiquetée, qui l’oblige à vivre avec moins d’insouciance que les autres. D’ailleurs son visage vous dira peut-être quelque chose : elle est engagée dans le Téléthon depuis des années et se retrouve chaque année sur les plateaux de télé pour soutenir la quête de fonds nécessaire au financement de la recherche. « Dans le livre "Résiste! Ma vie dans ce corps que je n’ai pas choisi", elle raconte, elle se livre, elle commente, elle explique, elle décrit, bref elle nous invite à entrer à l’intérieur de son esprit et de sa vie, sans tabou, sans fausse pudeur, sans voyeurisme. À comprendre comment elle se positionne face aux équipes médicales, à la mort, aux petits et aux grands bonheurs…

C’est Bayard, le groupe de presse auquel appartient également Notre Temps, qui lui a proposé l’aventure, et elle s’est lancée. Bayard a eu une bonne idée. Et elle a bien fait d’accepter. En feuilletant son livre, mi biographie-mi réflexions personnelles, j’avais envie de lui faire rencontrer Charlotte de Vilmorin, la lauréate 2015 du Prix Paroles de Patients. Elles auraient tant à se dire…
En prélude au Téléthon 2015, les 4 et 5 décembre prochain, à qui Jeanne a choisi de reverser intégralement ses droits d’auteur, la lecture de ce livre aide à comprendre pourquoi et comment il faut parfois se détacher d’un corps trop encombrant pour réussir à vivre sa vie, c’est vrai à tout âge, et pour Jeanne une vie de jeune femme, avec des amis, des coups de cœur, des aventures, des projets. Et pourquoi il est si important de faire fleurir ces « graines d’espoir, qui portent des noms différents, huit cent gènes identifiés » comme le dit joliment la mère de Jeanne en post-face, et trouver un jour l’antidote à la maladie. Jeanne signe là bien plus qu’un pied de nez à la myopathie, cette maladie qui n’aura réussi à lui ôter ni l’élégance ni l’envie de vivre. Chapeau Jeanne!

Jeanne Pelat « Résiste! Ma vie dans ce corps que je n’ai pas choisi » Éd. Bayard nov 2015 - 14,90€

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique