logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/03/2015

Un aveugle skie grâce à un œil électronique !

Lpatients.jpge petit film que je viens de recevoir et que j'ai envie de partager avec vous démontre qu’il est possible de faire « revoir » des personnes ayant perdu la vue en raison d’une maladie de la rétine, comme une rétinite pigmentaire grâce à des lunettes à réalité augmentée. Ce dispositif ultra perfectionné est déjà testé par une poignée de personnes atteintes de cette maladie héréditaire qui affecte les deux yeux et conduit à une diminution progressive du champ visuel. Une personne sur 3000 à 5000 est touchée en France, il s’agit de la première cause de cécité héréditaire dans les pays développés.

L’œil bionique, qui doit encore être amélioré mais dont les résultats sont déjà très prometteurs, est composé d'une toute petite caméra fixée à la monture de lunettes qui envoie des informations visuelles traitées informatiquement via un microprocesseur (grand comme un téléphone portable) jusqu'à des électrodes implantées dans l'œil. Les cellules nerveuses encore fonctionnelles dans la rétine sont ainsi stimulées pour envoyer un signal au cerveau et produire une sensation visuelle. Le modèle Argus2 de l'américain Second Sight a été approuvé en France il y a tout juste un an, avec l'objectif d'en équiper une trentaine de personnes chaque année avec une prise en charge par l’assurance maladie depuis l’été 2014. C’est ce modèle dont est équipé le skieur sur ces images. Il permet de faire voir des flux lumineux, des masses, des mouvements à la personne déficiente visuelle. La vision retrouvée n’est pas comparable à celle d’un voyant mais permet de s’orienter dans l’espace… et de suivre par exemple un guide sur une piste de ski !


À noter qu’un modèle concurrent français, Iris de Pixium Vision, a vu le jour à l’Institut de la vision (Hôpital des Quinze-Vingt à Paris). Il s’annonce encore plus perfectionné dans la restitution de la vision et est bien plus facile à implanter chirurgicalement. Dans les prochaines années, les chercheurs espèrent augmenter le nombre de pixels, donc la définition de l’image, pour permettre de distinguer des visages. À ce jour, la technologie s’adresse aux personnes devenues aveugles pour cause d’une maladie héréditaire de la rétine et ayant vu durant au moins les six premières années de leur vie de façon à ce que les zones visuelles de leur cerveau aient été éduquées.

https://www.youtube.com/watch?v=GX68yWXRhzg&feature=youtu.be 

 

05/11/2014

Les lunettes du bonheur

11.jpgVous ne savez pas quoi faire de vos anciennes lunettes de soleil ? Je connais quelqu’un qui se propose de leur donner une seconde vie après les avoir fait voyager à l’autre bout de la planète. Une belle histoire que vient de me raconter Jean, champion du monde de snow-board et ex journaliste sportif spécialisé en montagne jusqu’à ce  qu’une maladie rare n’affecte progressivement… sa vue justement. La voici, j’ai envie de la partager avec vous.

« L’association www.shadesoflove.org a été montée par un ami qui, en voyageant en Himalaya, s’est rendu compte que les populations locales vivant en altitude sans protection contre les ultraviolets du soleil avaient toutes ou presque une dégradation prématurée de leur vision. Il a donc récolté des lunettes de soleil usagées pour les distribuer, et m’a proposé de le rejoindre sur ce projet : aider à protéger la vue, moi qui avais en partie perdu la mienne, j’y ai vu une main tendue par le destin ! J’ai profité de mes contacts dans le monde du sport pour récupérer auprès des fabricants 1300 paires de lunettes déclassées, et j’ai pris la route avec un guide local : nous avons distribué les lunettes et informé les habitants de 14 villages et d’un monastère dans la vallée du Zanskar dans le nord de l’Inde des dangers du soleil intense, surtout en altitude. Non seulement ils apprenaient à se protéger, mais en plus ces gens démunis se sentaient valorisés de porter ce qui est pour eux des bijoux. Je n’y avais pas pensé avant !

Ils sont encore nombreux à avoir besoin de ces protections pour éviter notamment une cataracte précoce, une DMLA... Alors je cherche à récupérer d’autres lunettes solaires pour  renouveler l’opération à l’automne 2015 dans d’autres vallées. “

Belle solidarité, n’est-ce-pas ? Et quelle meilleure image que le sourire de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants pour se souvenir de l’importance de se protéger, nous aussi, lorsque la luminosité est forte? On y pense souvent en été, et bien moins en hiver. Pourtant, même sans voyager à l’autre bout du monde, il arrive que nos yeux en aient besoin, particulièrement lors d’une promenade au bord de l’eau ou sur un bateau, ou encore sur la neige, lorsque la réverbération augmente l’intensité lumineuse.

Grâce aux progrès de la médecine, Jean a récupéré un peu de vue, suffisamment pour retourner porter lui-même les prochaines lunettes. Si vous avez des solaires - enfant ou adulte, avec ou sans correction visuelle - que vous n’utilisez pas, n‘hésitez pas à les lui envoyer (Jean Nerva, La Roche, 73700 Bourg-St_Maurice). Merci pour eux !

9.jpg

12.jpg

 

4.jpg

7.jpg

13.jpg

5.jpg

1.jpg

10.jpg

 

8.jpg 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique